Fougère et coquelicot

Sorties découverte des plantes sauvages

Mon parcours d’ethnobotaniste

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir fait des études d’ethnologie, au cours desquelles, je me suis orientée vers l’histoire et les pratiques médicinales populaires, j’ai créé,  dans le cadre de l’association ICARE, à l’Institut National des jeunes Sourds à Gradignan, un jardin médiéval rempli de plantes sauvages.

vue générale du jardin médiéval  Association ICARE

Ouvert à la visite,  il fut pendant une dizaine d’années, à la fois lieu de travail, d’expériences et de prise de conscience sur l’importance de ces plantes.

 

Quelles soient médicinales, alimentaires, utilitaires, décoratives et bien souvent détentrices de toutes ses vertus simultanément, elles restent aujourd’hui, pour la plupart d’entre nous, méconnues, dévalorisées, et souvent reléguées au rang de simple objet de décor. Alors que, pendant des siècles, elles furent des compagnes indispensables à l’existence des hommes.

Je me suis formée à la phytothérapie pour en apprendre un peu plus sur leur compte.

Mais cela commence à changer!

De plus en plus de personnes manifestent de l’intérêt pour les plantes sauvages qui nous entourent, tant le danger qui les menacent : pollution, réchauffement climatique, construction se fait de plus en plus pressant et pèse sur leur pérennité.

Et puis pour terminer en beauté ces années d’apprentissage, et faire du monde mon jardin !

 Je suis partie pendant trois ans, à Lyon, me former auprès de François Couplan à l’ethnobotanique, c’est-à-dire à développer une réflexion sur notre rapport à la nature, à considérer autrement les plantes, les regarder, les sentir, les toucher…

Ce lien si gratifiant, cet échange précieux qui se développe dans la fréquentation des plantes,  amène au souhait de partager cette expérience avec d’autres.

 Découvrir les plantes de notre environnement proche et quotidien


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

salsifiSavez-vous que le salsifis à feuille de poireau qui pousse dans nos près est à la fois comestible et médicinal, que les coquelicots apaisent la toux ou que l’ajonc d’Europe est tinctorial?

Je vous propose de venir découvrir les plantes, en ma compagnie, tout au long de l’année, au cours de sorties organisées par l’association ICARE

ajonc d'Europe

en Gironde, avec l’aide du Conseil départemental, ou mandatées par des municipalités ou des associations.

                               Accéder au calendrier des sorties.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA